On appelle couverture à l'élément constructif qui protège les bâtiments dans la partie supérieure. Il s'agit souvent de distinguer deux types : la couverture de toit en pente et la couverture plate. Celles-ci se différencient entre elles par son penchant au sujet du niveau du sol, peu enclin dans le second cas.

Les deux types de couvertures ont une grande tradition dans l'architecture ; les penchées servaient plus principalement  dans les climats pluvieux parce qu'elles permettent de dégager de l'eau par gravité simple et les plâts dans les climats plus secs, où le problème des pluies est épisodique et les couvertures en forme de terrasse ont effet d'amplification ou d'habitabilité dans les nuits des temps plus chauds, même pour dormir à l'extérieur.

A mesure que les systèmes d’ impérméabilisation se sont améliorés, la couverture plat a été étendu aux climats pluvieuses aussi. Le grand avantage de cette architecture, dans les pays très froids, est qu'il accumule la neige sur le toit formant un  « revêtement » isolant du froid.

En revanche, les couvertures en pente sont utilisées pour une meilleure protection des façades, étant donné que celles-ci s'étendent au-delà du plan de la façade formant un débord de toit ou avant toit.

Pour décrire la forme des toits en pente on désigne souvent au nombre de pentes, auxquels  en particulier on appelle « eaux », on fait référence aux couvercles à l'eau, deux, trois, quatre ou plusieurs eaux.

Le plus gros problème des couvertures est qui subissent des différences de température importantes pour ce qui devraient être divisées en « caserne », c'est-à-dire des sections de taille pas trop grandes en laissant un joint de dilation entre elles. Chaque caserne forme une sorte d'entonnoir avec des bords  de périmètres horizontaux et d’ ici  on forme des pentes avec une faible pente vers le point de vidange. Dans de petits bâtiments, ils sont faits envers, de façon similaire aux couvertures en pente, en faisant le drainage vers dehors du périmètre du bâtiment, mais avec une pente plus petite. Il existe des techniques pour éviter de faire ces divisions tellement petites, comme le capot inversé

Dans certains types de toits plats, comme  la couverture Catalane, aussi on étend la couverture hors du plan de la façade formant un débord de toit, généralement moins sortant que dans les toits plats.

Si vous êtes intéressé à faire une réforme du logement, soit plat (terrasse) ou inclinées (toits) n'hésitez pas à demander un devis.